Microentreprendre

Rapport d'évaluation

Pour la période du 1er avril 2014 au 31 mars 2017

Préface

Notes au lecteur

  1. Sauf avis contraire dans le texte, toutes les sommes indiquées sont en dollars canadiens. Les symboles suivants sont utilisés : k$ pour milliers de dollars et M$ pour millions de dollars.
  2. Selon la cible considérée, le total des résultats peut comporter un écart de ± 1 % pour les pourcentages ou de ± 1 pour les autres valeurs. Cet écart s'explique par l'arrondissement des résultats présentés.
  3. À moins d'avis contraire, les résultats présentés dans le document concernent la période du 1er avril 2014 au 31 mars 2017.
  4. Depuis le 15 mars 2017, MicroEntreprendre est le nouveau nom du Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC).
  5. Dans certains cas, les noms MicroEntreprendre et Réseau peuvent référer à MicroEntreprendre en tant qu'entité distincte de ses organismes membres ou en tant qu'entité englobant ces organismes.

L'évaluation des résultats de MicroEntreprendre est réalisée à la demande du Secteur des services aux entreprises et des affaires territoriales (SEAT) et en vertu des conventions de subvention signées avec le Ministère pour la période du 1er avril 2014 au 31 mars 2017.

Elle vise à apprécier les résultats de l'aide financière de 6,4 M$ accordée à MicroEntreprendre pour la période visée.

En vertu de la Directive concernant l'évaluation de programme dans les ministères et les organismes (2014), ce rapport d'évaluation doit être transmis au Secrétariat du Conseil du trésor (SCT).

La présente évaluation a été réalisée conformément à la Politique ministérielle d'évaluation de programme et à la Charte de l'évaluation des programmes, disponibles à l'adresse suivante : www.economie.gouv.qc.ca/evaluation.

Auteur du rapport

Ibrahima Thiongane Évaluateur de programmes
Recherche et rédaction

Direction de la coordination, de l'évaluation et de la planification
Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation

Ce document est disponible sur demande auprès de cette direction.

Pour nous joindre

Direction de la coordination, de l'évaluation et de la planification
Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation

710, place D'Youville, 7e étage
Québec (Québec) G1R 4Y4
Téléphone : 418 691-5698, poste 5972

Pour plus d'information : gar@economie.gouv.qc.ca

Version définitive – décembre 2017
© Gouvernement du Québec

Remerciements

Ce document est le fruit de la collaboration de plusieurs personnes sans lesquelles les travaux n'auraient pu être menés à leur terme. À cet égard, nous tenons à remercier toutes les personnes associées de près ou de loin à la réalisation du présent rapport d'évaluation, notamment le personnel du Secteur des services aux entreprises et des affaires territoriales et celui de MicroEntreprendre.

Un comité d'évaluation, constitué à l'occasion de cette évaluation, avait pour objectif d'obtenir l'assurance que les constats du rapport d'évaluation sont valides et fidèles à la réalité et que les appréciations qui en découlent sont objectives. Plus précisément, les membres du comité, présentés ci-après, devaient valider le cadre et le rapport d'évaluation et conseiller l'évaluateur sur l'orientation des travaux et la stratégie générale d'évaluation, tout en apportant un éclairage sur des questions importantes qui peuvent se poser durant le mandat.

Nous tenons à adresser nos plus sincères remerciements aux membres du comité, qui ont été sélectionnés en fonction de leurs connaissances et de leur expérience concernant MicroEntreprendre et l'aide apportée aux organismes de soutien à l'entrepreneuriat.

Les membres du comité d'évaluation

François Maxime Langlois
Directeur
Direction de la coordination, de l'évaluation et de la planification

Christophe Marchal
Évaluateur principal et chef d'équipe d'évaluation
Direction de la coordination, de l'évaluation et de la planification

Sommaire

Cette évaluation vise à apprécier les résultats de l'aide financière de 6,4 M$ versée au réseau MicroEntreprendre (le Réseau) du 1er avril 2014 au 31 mars 2017 par rapport aux attentes exprimées dans sa convention de subvention.

Les résultats du Réseau sont jugés satisfaisants. L'évaluation confirme la pertinence du financement accordé, l'efficience de la dépense publique, l'efficacité du Réseau dans l'atteinte des résultats attendus et ses effets positifs sur la clientèle visée et sur l'économie du Québec. Les principaux résultats constatés sont les suivants :

Pertinence

Efficacité

Effets

Conclusion

Constats dégagés par l'évaluation :

Tables des matières

Chapitre 1 : Le contexte de l'évaluation

1.1 Les objectifs de l'évaluation

L'évaluation a pour but d'apprécier les résultats de l'aide financière consentie par le gouvernement du Québec à MicroEntreprendre. Pour ce faire, il était nécessaire d'évaluer la pertinence, l'efficacité et les effets du financement gouvernemental, en vue de répondre aux trois questions suivantes :

  1. Le Réseau répond-il à des besoins?
    Cette question permet d'évaluer la pertinence du financement gouvernemental.
  2. Le Réseau est-il efficace dans ses activités?
    Cette question permet d'évaluer l'efficacité du financement gouvernemental.
  3. Les effets sont-ils suffisamment probants?
    Cette question permet d'évaluer les effets du financement gouvernemental.

Cette approche offrait l'assurance de répondre aux besoins du client de l'évaluation.

Par ailleurs, l'évaluation des résultats de MicroEntreprendre devait répondre aux besoins de reddition de comptes du gouvernement, c'est-à-dire :

La Direction de la coordination, de l'évaluation et de la planification (DCEP) du Ministère a été mandatée pour effectuer ces travaux d'évaluation. Le protocole d'évaluation utilisé pour répondre aux trois questions mentionnées plus haut est présenté au tableau 1.1.

Tableau 1.1 : Protocole d'évaluation des résultats de l'aide financière accordée à MicroEntreprendre

Pertinence et efficience (Question 1)

Critères à évaluer

  1. La persistance du besoin auquel répond l'aide financière du Ministère
  2. La cohérence avec la mission et les priorités du Ministère
  3. L'efficience du modèle d'intervention du Ministère
Efficacité (Question 2)

Critères à évaluer

  1. Le degré d'atteinte des résultats visés en matière de prestation de services
  2. Le degré d'atteinte des résultats visés en matière de financement
  3. Les pratiques de gestion du Réseau
  4. Le modèle d'affaires et de gouvernance du Réseau et la satisfaction de la clientèle
Effets (Question 3)

Critères à évaluer

  1. Les effets sur le dynamisme entrepreneurial
  2. Les retombées socioéconomiques

1.2 Le portrait du réseau

1.2.1 La mission et les objectifs de MicroEntreprendre

MicroEntreprendre a pour mission de promouvoir et de développer l'approche du microcrédit au Québec en tant que réponse novatrice aux besoins des personnes qui ont un projet entrepreneurial, mais qui rencontrent des obstacles dans l'accès aux sources traditionnelles de financement. Ses membres (23 en 2015 et en 2016, puis 15 à la suite de l'intégration d'approches à partir de 2017) constituent des ressources de remplacement pour la clientèle souhaitant accéder au capital et être accompagnée dans la création, le développement ou la consolidation d'entreprises individuelles. Le Réseau s'est donné cinq grands objectifs :

1.2.2 Les activités et la clientèle visée

Pour remplir sa mission, le Réseau repose sur l'expertise d'employés professionnels et de bénévoles travaillant dans les organisations membres. De plus, il offre du capital d'emprunt provenant en quasi-totalité des communautés locales grâce aux prêts et aux dons de personnes, d'organismes, d'entreprises et de partenaires financiers.

Par l'intermédiaire des cercles et des fonds d'emprunt, le Réseau réalise les activités suivantes :

Les cercles et les fonds d'emprunt se distinguent par leur approche :

Approche collective : les cercles d'emprunt s'adressent aux personnes qui désirent s'engager dans une démarche entrepreneuriale collective et structurée, axée sur le plan d'affaires, où l'entraide et la collaboration entre pairs sont favorisées. La formation est donnée en groupe et prend la forme d'une série d'ateliers. L'accompagnement est ponctué d'interventions individualisées afin de répondre aux besoins spécifiques des promoteurs. Les cercles d'emprunt interviennent davantage en matière de prédémarrage d'entreprises. Sur les seize organismes membres du Réseau, quatre sont des cercles d'emprunt.

Approche individuelle : les fonds d'emprunt offrent un soutien et un suivi individuels ainsi que du financement à des promoteurs pour le démarrage, la consolidation ou le développement de leur entreprise. Sur les seize membres de MicroEntreprendre, huit sont des fonds d'emprunt.

Approche hybride : l'intégration des approches collective et individuelle a donné naissance, à partir de 2017, à une nouvelle approche. En effet, quatre organismes hybrides (appelés fonds modèles au sein du Réseau) qui réalisent des activités relevant aussi bien des fonds que des cercles d'emprunt complètent désormais l'offre de service du Réseau. Par ailleurs, depuis avril 2017, un fonds (soit l'Association communautaire d'emprunt de la Rive-Sud) est devenu un organisme hybride.

Dans le rapport, certaines données sont ventilées selon les trois approches précitées. La liste des organismes membres selon leur type (fonds, cercle ou hybride) est présentée dans le tableau A4 à la page 26 de ce document.

Outre les trois approches citées ci dessus, le Réseau privilégie l'accompagnement de proximité, qui s'intéresse au processus de changement entrepris par les promoteurs par la voie d'un projet économique. Cet accompagnement serré vise à les aider à acquérir les habiletés nécessaires au métier d'entrepreneur, que ce soit en matière de savoir-être ou de savoir-faire.

Le Réseau offre ses activités et ses services particulièrement à des femmes, à des immigrants, à des anglophones et à des jeunes. Ces personnes rencontrent souvent des obstacles dans l'accès aux sources traditionnelles de financement. De plus, leurs profils ou leurs projets ne s'inscrivent pas nécessairement dans les secteurs d'activité priorisés, ni dans le cadre normatif des programmes d'aide, ni dans les clientèles visées par les institutions financières.

1.2.3 Le portrait financier de l'organisme

Le tableau suivant dresse le portrait des résultats financiers de MicroEntreprendre de 2015 à 2017, selon les années financières du gouvernement (d'avril à mars). Outre celle du Ministère, le Réseau a obtenu d'autres aides financières du gouvernement du Québec, plus précisément de la part du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale (110 k$ au total) et du Secrétariat à la jeunesse (321 k$ au total).

Tableau 1.2 : Résultats financiers de MicroEntreprendre de 2015 à 2017 (en milliers de dollars)
Revenus annuels 2015 2016 2017 TOTAL
Source : États financiers audités de MicroEntreprendre.
  • Contribution du gouvernement du Québec
2562 2 083 2 089 6 734
  • Autres revenus
11 22 16 48
Total des revenus 2 573 2 105 2 104 6 782
Bénéfice net de l'exercice 66 52 3 122

1.3 La chaîne des résultats attendus

À l'annexe 1, section 1.A, est présentée l'illustration de l'intervention gouvernementale, plus communément appelée le modèle logique. Celui-ci montre la chaîne des résultats attendus par le ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et permet également la vérification de la cohérence interne des liens entre les composantes de l'intervention, notamment ses objectifs, ses extrants et ses effets attendus.

Par l'intermédiaire de MicroEntreprendre, le gouvernement du Québec veut soutenir et développer l'entrepreneuriat auprès de promoteurs de projets d'entreprise qui rencontrent des obstacles dans l'accès aux sources traditionnelles de financement. En appliquant la théorie du programme au financement de MicroEntreprendre, le Ministère subventionne le Réseau afin qu'il fasse rayonner le microcrédit au Québec et qu'il accompagne les promoteurs pendant toutes les étapes du cycle de vie de leur entreprise. Par conséquent, il vise des résultats tels que la réalisation d'activités de soutien à l'entrepreneuriat, la collecte de fonds destinés au financement des entreprises ou encore l'octroi de prêts à celles ci.

1.4 L'aide financière du Ministère

Graphique 1 : Aide financière accordée par le Ministère à MicroEntreprendre (en milliers de dollars)

Sources : Conventions de subvention, MESI, mai 2017.

1.5 La méthode d'évaluation

La méthode d'évaluation utilise les principes de l'analyse multicritère. Elle consiste à comparer les résultats obtenus par MicroEntreprendre aux résultats visés dans la convention de subvention ou aux attentes habituelles du Ministère. La constatation des écarts conduit à une appréciation qualitative pour chacun des critères. Par la suite, à l'aide d'une grille de pointage, un score de 0 à 100 est attribué aux résultats du Réseau, 70 étant synonyme d'un résultat jugé satisfaisant. La méthode de pointage est détaillée à l'annexe 1, section 1.B.

Les sources d'information utilisées sont les suivantes :

Plus de détails sont présentés à l'annexe 1, section 1.C.

1.6 La portée et les limites de l'évaluation

L'évaluation porte sur les résultats de MicroEntreprendre obtenus au cours des trois années financières suivantes (du 1er avril au 31 mars) : 2014 2015, 2015 2016 et 2016 2017. Cependant, dans le but de faciliter la présentation des résultats, on a converti les années financières évaluées en années calendaires :

Le tableau suivant présente les principales limites du mandat et les stratégies visant à atténuer leurs effets.

Tableau 1.3 : Limites de l'évaluation et stratégies d'atténuation de leurs effets

Tableau 1.3 : Limites de l'évaluation et stratégies d'atténuation de leurs effets
Limites de l'évaluation Stratégies d'atténuation
Certaines cibles ne sont pas accompagnées d'attentes précises de résultats dans les conventions de subvention.
  • Traduction d'orientations contenues dans les actes administratifs et la documentation de MicroEntreprendre en cibles dichotomiques (présence ou absence) ou de tendance (croissance ou maintien).
  • Utilisation d'évaluations antérieures (RQCC 2008 et PAE 2014) comme point de départ (t = 0) à partir duquel il peut être attendu des résultats améliorés ou comparables.
  • Utilisation d'attentes habituelles du Ministère, quelle que soit l'intervention évaluée.
Des données précises sur les retombées économiques pour les promoteurs soutenus ne sont pas disponibles. Utilisation d'estimateurs calculés à l'aide des comptes économiques de Statistique Canada et de techniques économétriques appliquées aux données d'enquête.
Il existe plusieurs niveaux d'analyse et de résultats. Ventilation (si possible) des données collectées entre MicroEntreprendre en tant qu'entité distincte et ses organismes membres répartis en cercles d'emprunt, en fonds d'emprunt et en organismes hybrides.
L'inclusion des sommes redistribuées aux membres dans les dépenses totales de MicroEntreprendre peut influer sur les résultats. En l'absence d'indications dans la convention de subvention, le mode de calcul communément appliqué aux frais d'administration et de gestion (cible 16) a été utilisé.
Le taux de remboursement (cible 12) a été calculé différemment de celui de 2009. En effet, cette année-là, il a été mesuré en fonction des sommes remboursées, alors que dans la présente évaluation, il l'a été selon le nombre de prêts remboursés. La nouvelle cible est le taux de remboursement moyen, pour la période 2015 2017, de deux organismes comparables au Réseau et financés par le Ministère, soit Femmessor Québec et Filaction. Cette cible a été calculée selon le nombre de prêts remboursés.

Chapitre 2 : La persistance de l'aide financière

2.1 La persistance du besoin auquel répond l'aide financière du Ministère

Les cibles

  1. La persistance du besoin auquel répond l'intervention.
  2. L'utilité des activités et des services du Réseau selon au moins 70 % des répondants.
  3. La complémentarité du Réseau et d'autres organismes de soutien à l'entrepreneuriat.

Constats relatifs à la cible 1

La cible est atteinte. Comme cela est indiqué dans l'actuelle convention d'aide financière de MicroEntreprendre, le Ministère finance le Réseau pour qu'il réalise ses activités et celles de ses membres. Rappelons que la mission de MicroEntreprendre est de promouvoir et de développer l'approche du microcrédit au Québec afin de soutenir les personnes qui ont un projet entrepreneurial, mais qui rencontrent des obstacles dans l'accès aux sources traditionnelles de financement. Pour ce faire, le Réseau et ses membres financent des promoteurs et accompagnent ceux-ci dans la création, le développement ou la consolidation d'entreprises individuelles. De récentes statistiques sur l'entrepreneuriat démontrent qu'il existe encore un besoin de maintenir le financement du Réseau, et ce, pour plusieurs raisons, dont les suivantes :

Tous les organismes sondés qui se sont exprimés sont d'accord sur la persistance des besoins motivant le financement de MicroEntreprendre par le Ministère. Voici leurs constats :

Constats relatifs à la cible 2

La cible est dépassée. Presque tous les organismes, voire tous (de 10 à 13 sur un total de 13) agréent six des sept scénarios confirmant l'utilité de MicroEntreprendre. Par exemple, si le Réseau n'existait pas ou plus, ils conviennent qu'ils disposeraient d'une offre de service aux entrepreneurs plus faible et qu'ils devraient fortement réviser leurs modèles d'affaires. En fait, les organismes n'ont des opinions partagées (5 d'accord contre 5 en désaccord) que sur un des sept scénarios proposés, soit sur le fait de devoir cesser leurs activités en l'absence de MicroEntreprendre.

Graphique 2.1 : Conséquences pour les membres si MicroEntreprendre n'existait plus

Nombre de membres : 13

Offre de service plus faible

Diminution des ressources financières

Moins de soutien à la prestation de services

Pas de position commune face aux partenaires externes

Moins de collaborations avec d'autres organismes

Visibilité moindre

Obligation de réviser le modèle d'affaires

Fin des activités

Source : Sondage auprès des organismes membres de MicroEntreprendre, MESI, juillet-octobre 2017.

Du côté des promoteurs sondés, 95 % estiment que les organismes membres du Réseau sont utiles. Pour ce qui est des cinq types de services reçus, le taux d'utilité perçue varie entre 95 % (séances de mentorat) et 100 % (formations, financement ainsi qu'outils et activités de sensibilisation à l'entrepreneuriat).

Constats relatifs à la cible 3

La cible est dépassée. Pour 92 % des promoteurs qui se sont exprimés, les membres de MicroEntreprendre sont uniques ou complémentaires d'autres organismes de soutien à l'entrepreneuriat au Québec. Les principales caractéristiques citées pour justifier le caractère unique ou complémentaire des membres de MicroEntreprendre sont la présence d'activités ou d'approches de service spécifiques (30 % des mentions), l'efficacité et la compétence des équipes (26 %) ainsi que l'offre de services personnalisés (23 %).

Graphique 2.2 : Complémentarité des membres de MicroEntreprendre et d'autres organismes de soutien à l'entrepreneuriat au Québec

92 % des promoteurs estiment que les membres sont uniques ou complémentaires d'autres organismes au Québec

Source : Sondage auprès des promoteurs, MESI, juillet-octobre 2017.

Commentaires de l'évaluateur sur les résultats du critère 1 (Cibles 1 à 3)

Les résultats sont jugés très satisfaisants, car deux cibles sont dépassées et l'autre est atteinte. Le besoin de maintenir le financement de MicroEntreprendre persiste. De plus, le Réseau est considéré comme utile par ses membres et ces derniers le sont pour les promoteurs sondés. Enfin, les membres se distinguent d'autres organismes de soutien à l'entrepreneuriat au Québec.

2.2 La cohérence avec la mission et les priorités du Ministère

Les cibles

  1. La compatibilité entre la mission et les priorités du Ministère ainsi que les objectifs et les résultats du Réseau.
  2. L'augmentation ou le maintien du nombre de clients à un niveau comparable (± 10 %) à celui de la période 2011-2014.
  3. Un effet de levier de l'aide financière du Ministère au moins égal à 1.

Constats relatifs à la cible 4

La cible est atteinte. Comme en fait foi le tableau A5 à l'annexe 2, il y a une compatibilité avérée entre la mission et les priorités du Ministère ainsi que les objectifs et les résultats du Réseau. En particulier, le Ministère vise à soutenir la croissance des entreprises, l'entrepreneuriat et l'investissement en favorisant notamment l'accompagnement-conseil et l'aide au développement des affaires des entreprises. Du côté de MicroEntreprendre, on vise notamment à offrir un soutien technique et de l'accompagnement aux entreprises ainsi qu'à financer des projets entrepreneuriaux.

Constats relatifs à la cible 5 et 6

Graphique 2.3 : Moyenne annuelle de clients des organismes membres et effet de levier de l'aide financière du Ministère

Effet de levier de l'aide financière du Ministère : 4,26

Source : Requête d'information adressée aux organismes membres, MESI, juillet-septembre 2017.

La cible 5 est atteinte et la cible 6 dépassée.

Commentaires de l'évaluateur sur les résultats du critère 2 (Cibles 4 à 6)

Les résultats sont jugés très satisfaisants, car deux cibles sont atteintes et l'autre est dépassée. La mission et les priorités du MESI sont compatibles avec les objectifs et les résultats de MicroEntreprendre. De plus, il existe un intérêt pour le Réseau de la part de la clientèle visée, comme en témoigne la fréquentation annuelle moyenne de 4 442 promoteurs. Enfin, le Réseau parvient à mobiliser des fonds complémentaires de l'aide financière du Ministère.

2.3 L'efficience du modèle d'intervention du Ministère

Les cibles

  1. Un ratio de rendement de la dépense publique au moins égal à 1.
  2. Une efficience avérée de l'aide financière.

Constats relatifs aux cibles 7 et 8

Graphique 2.4 : Résultats relatifs à l'efficience du modèle d'intervention du Ministère

Ratio de rendement de la dépense publique : 2,88 

1 476 $ par entreprise soutenue

5 330 $ par emploi créé dans les entreprises soutenues

Sources : Sondages et requête d'information adressée aux organismes membres, MESI, juillet-octobre 2017.

Les cibles 7 et 8 sont dépassées.

Commentaires de l'évaluateur sur les résultats du critère 3 (Cibles 7 à 8)

Les résultats sont jugés très satisfaisants, car les deux cibles sont dépassées. La dépense publique consentie pour soutenir les activités et les services du réseau MicroEntreprendre est rentable pour la société québécoise. De plus, les coûts de revient des principaux extrants du Réseau sont considérés comme raisonnables. En d'autres termes, un maximum de résultats découle de l'aide financière accordée par le Ministère.

Chapitre 3 : L'efficacité de MicroEntreprendre

3.1 Le degré d'atteinte des résultats visés en matière de prestation de services

Les cibles

  1. L'atteinte d'au moins 90 % des résultats liés aux attentes particulières du Ministère.
  2. Le dénombrement des activités et des services du Réseau.
  3. Un nombre annuel moyen d'entreprises soutenues comparable (± 10 %) au résultat mesuré pour la période 2011-2014

Constats relatifs à la cible 9

La cible n'est pas atteinte, car six des huit attentes particulières du Ministère (75 %) sont remplies.

MicroEntreprendre a satisfait la moitié des attentes particulières (deux sur quatre) du Ministère :

Attentes réalisées :

Attentes non réalisées :

Pour leur part, les organismes membres ont satisfait les quatre attentes que le Ministère avait à leur égard :

Constats relatifs à la cible 10

La cible est atteinte. Chaque année, les organismes membres du Réseau mettent en œuvre les activités et les services qui sont attendus d'eux. Plus précisément, leur mission consiste à offrir des services à des entrepreneurs qui ont des difficultés d'accès aux sources traditionnelles de financement. Ces services se composent principalement de coaching, de mentorat, de formation, de sensibilisation à l'entrepreneuriat et de financement. Sur les 182 prêts accordés en moyenne chaque année, 116 (64 %) l'ont été à des entreprises en phase de création, 62 (34 %) à des entreprises en croissance ou en consolidation et 3 (2 %) à des entreprises en processus de transfert. La majorité des prêts (60 %) a été accordée par les fonds d'emprunt, tandis que les organismes hybrides en ont accordé 28 % et les cercles d'emprunt 12 %.

Graphique 3.1 : Prestation de services à la clientèle par les membres de MicroEntreprendre (moyennes annuelles)

Coaching et mentorat

Formation

Sensibilisation à l'entreptreneuriat

Bénévolat

Financement

Source : Requête d'information adressée aux organismes membres, MESI, juillet-septembre 2017.

Constats relatifs à la cible 11

La cible est dépassée. Chaque année, en moyenne, 1 347 entreprises sont soutenues par les membres de MicroEntreprendre. En considérant seulement les entreprises créées, consolidées et acquises en moyenne chaque année, on constate une croissance de 48 % du nombre d'entreprises soutenues (789) comparativement à la période 2011-2014 (532). Les fonds d'emprunt ont servi 45 % des entreprises soutenues contre 41 % pour les organismes hybrides et 14 % pour les cercles d'emprunt. Les trois quarts des entreprises soutenues (76 %) étaient en prédémarrage ou en démarrage.

Tableau 3.1 : Entreprises soutenues par les organismes membres (moyennes annuelles)
  Fonds Hybrides Cercles Tous
Source : Requête d'information adressée aux organismes membres, MESI, juillet-septembre 2017.
Entreprises en prédémarrage 236 265 56 558
Entreprises créées ou en démarrage 212 177 73 462
Entreprises consolidées ou en croissance 149 103 60 312
Entreprises acquises ou en transfert 14 0 1 15
Total 611 546 189 1 347
Résultat moyen par organisme 76 137 47 -

Commentaires de l'évaluateur sur les résultats du critère 4 (Cibles 9 à 11)

Les résultats sont jugés en partie satisfaisants, car sur les trois cibles, une est dépassée, une est atteinte et une autre n'est pas atteinte. Le nombre annuel moyen d'entreprises soutenues dépasse les attentes, tandis que les activités et les services à mettre en œuvre l'ont été. Toutefois, si les membres du Réseau ont satisfait toutes les attentes particulières du Ministère, MicroEntreprendre n'a rempli que la moitié de celles qui avaient été formulées à son égard.

Commentaires de MircroEntreprendre sur les constats relatifs à la cible 9

Le fonds national d'investissement

Certaines politiques publiques ont transféré la compétence du développement économique aux municipalités. Elles ont ainsi occasionné des changements dans l'écosystème entrepreneurial qui ont eu une incidence sur la volonté des donateurs et des investisseurs potentiels. En effet, comme l'organisation et le financement des acteurs de soutien à l'entrepreneuriat étaient à redéfinir, il était plus difficile pour ces personnes d'engager leur argent dans le fonds national de MicroEntreprendre. Par ailleurs, il a paru nécessaire de réviser, en collaboration avec le Ministère et préalablement à la mise en place du fonds, le modèle d'affaires de MicroEntreprendre.

La plateforme de sociofinancement

L'étude de faisabilité d'une plateforme de sociofinancement propre à MicroEntreprendre a révélé l'ampleur d'une telle initiative, notamment les coûts exorbitants du développement et du maintien de la plateforme. Compte tenu de l'insuffisance des moyens financiers à sa disposition pour mener à bien ce projet dans sa forme initiale, MicroEntreprendre a entrepris de s'allier à des partenaires qui y contribueraient substantiellement sur le plan technologique, logistique et humain. Cette nouvelle orientation est en train d'aboutir à de belles perspectives d'implantation d'une plateforme conçue par Desjardins.

3.2 Le degré d'atteinte des résultats visés en matière de financement

Les cibles

  1. Un taux de remboursement des prêts proche de celui d'organismes comparables.
  2. Une capitalisation en faveur des entreprises en croissance ou stable (± 1 M$) par rapport au résultat annuel moyen de la période 2011-2014.
  3. Un effet de levier des prêts accordés par le Réseau qui se situe entre 2 et 6.

Constats relatifs à la cible 12

La cible est atteinte. Le taux moyen de remboursement des prêts est de 75 %, soit 136 prêts sur 182 chaque année. Il se compare à celui de 65 % mesuré pour Femmessor Québec et Filaction (voir le tableau 1.3 à la page 4). Le taux de remboursement calculé pour chaque catégorie d'organismes membres est variable, avec un minimum annuel de 64 % et un maximum de 90 %.

Graphique 3.2 : Taux annuel moyen de remboursement des prêts accordés par les membres

Fonds :

Cercles :

Hybrides :

Moyenne totale : 75 %

Source : Requête d'information adressée aux organismes membres, MESI, juillet-septembre 2017.

Selon les organismes, les taux de remboursement élevés s'expliquent par :

Constats relatifs à la cible 13

La cible est atteinte. La capitalisation disponible pour le financement des entreprises atteint en moyenne 4,4 M$ par année. Elle est demeurée stable par rapport à celle de la période 2011-2014, qui atteignait 5 M$. Avec une part de 53 %, ce sont les fonds d'emprunt qui détiennent le plus de capitalisation, suivis des organismes hybrides (40 %) et des cercles d'emprunt (7 %). Cela s'explique par le nombre de membres dans chaque catégorie d'organismes ainsi que par la nature et le volume de leurs activités. Par exemple, chaque fonds d'emprunt réalise en moyenne 19 activités d'animation et de recherche de financement par année contre 3 pour chaque cercle d'emprunt et 2 pour chaque organisme hybride.

Graphique 3.3 : Capitalisation disponible pour le financement des entreprises (moyennes annuelles)

Fonds : 2,3 M$

Hybrides : 1,8 M$

Cercles : 300 k$

Total : 4,4 M$

Source : Requête d'information adressée aux organismes membres, MESI, juillet-septembre 2017.

Pour maintenir leur capitalisation, les organismes membres de MicroEntreprendre amassent chaque année une somme moyenne de 422 k$. Ce sont également les fonds d'emprunt qui contribuent le plus à ce titre (64 %), suivis des organismes hybrides (25 %) et des cercles d'emprunt (11 %). Outre les intérêts générés par les prêts et les placements, les capitaux amassés proviennent de prêts et de dons de particuliers, d'entreprises, d'OBNL (ex. : fondations religieuses), d'organisations professionnelles (ex. : syndicats), d'institutions financières (ex. : caisses Desjardins) ou encore d'administrations publiques (ex. : Investissement Québec et plusieurs municipalités régionales de comté [MRC]). Ils sont conservés dans des fonds distincts des comptes d'opérations des organismes et sont exclusivement réservés au financement des entreprises, selon la région de chacun des organismes.

Constats relatifs à la cible 14

La cible est atteinte. L'effet de levier moyen des prêts accordés par les organismes membres est de 5,9. Il est plus élevé dans les cercles d'emprunt (6,4) que dans les fonds d'emprunt (6,2) et les organismes hybrides (5,1). Sur les trois années de l'évaluation, l'effet de levier minimal mesuré dans les 16 organismes membres de MicroEntreprendre était de 1,2 contre un maximum de 18,7, pour une médiane de 4,7. Les prêts accordés par les organismes membres constituent le plus souvent le premier échelon de financement permettant aux promoteurs de collecter des fonds auprès d'autres partenaires. Sans ce premier apport, beaucoup de projets entrepreneuriaux ne pourraient se concrétiser. L'effet de levier peut varier d'un organisme à l'autre et même d'une année à l'autre au sein d'un même organisme en raison de la nature des projets. Par exemple, il peut être plus élevé si la clientèle de l'organisme est majoritairement composée d'entreprises existantes qui ont besoin d'un financement supplémentaire pour continuer leurs activités. À l'inverse, il peut être plus faible si cette clientèle est surtout formée de travailleurs autonomes qui n'ont pas besoin d'investissements importants pour démarrer leur entreprise.

Tableau 3.2 : Effet de levier moyen des prêts accordés par les membres
  Fonds Cercles Hybrides Tous
Source : Requête d'information adressée aux organismes membres, MESI, juillet-septembre 2017.
  1. Prêts accordés par les organismes (Milliers de dollars)
722 108 348 1179
  1. Part assumée par les promoteurs (Milliers de dollars)
848 192 455 1495
  1. Part assumée par d'autres acteurs (Milliers de dollars)
3651 496 1328 5475
Effet de levier (b + c) / a 6,2 6,4 5,1 5,9
Minimum 2,3 2,7 1,2 1,2
Maximum 18,7 13,5 18,7 18,7
Médiane 4,9 7,6 4,1 4,7

Commentaires de l'évaluateur sur les résultats du critère 5 (Cibles 12 à 14)

Les résultats sont jugés satisfaisants, car les trois cibles sont atteintes. Le taux de remboursement des prêts accordés aux promoteurs tout comme la capitalisation disponible pour financer ceux ci sont considérés comme convenables par le Ministère. De plus, l'effet de levier des prêts accordés correspond aux attentes. Par ailleurs, il convient de noter que le calcul du taux de remboursement moyen de 75 % diffère de celui appliqué par MicroEntreprendre (voir le tableau 1.3 à la page 4). En effet, le mode de calcul utilisé par le Réseau est basé sur les sommes remboursées plutôt que sur le nombre de prêts remboursés. En appliquant cette méthodologie, MicroEntreprendre obtient un taux de remboursement moyen de 90 %.

3.3 Les pratiques de gestion du réseau

Les cibles

  1. L'adoption de saines pratiques de gestion par le Réseau.
  2. Des frais d'administration et de gestion représentant au plus 10 % des dépenses totales.
  3. Une utilisation adéquate des fonds alloués par le Ministère.

Constats relatifs à la cible 15

La cible est atteinte. Chaque année, MicroEntreprendre met en œuvre en moyenne 15 actions que l'on peut qualifier de saines pratiques de gestion. Par exemple, des séances de planification stratégique ont eu lieu chaque année, notamment dans le contexte de la révision du modèle d'affaires du Réseau et de son changement de nom (de RQCC à MicroEntreprendre). Des redditions de comptes semestrielles sont également effectuées auprès du Ministère, en plus de celles relatives aux projets particuliers (ex. : projet de financement participatif).

Graphique 3.4 : Utilisation de saines pratiques de gestion par MicroEntreprendre

Moyenne annuelle : 15 actions

Source : Requête d'information adressée à MicroEntreprendre, MESI, juillet-septembre 2017.

Outre les saines pratiques de gestion habituellement attendues, MicroEntreprendre a mis en œuvre des plans de communication et de ressources humaines ainsi qu'une stratégie de notoriété.

Constats relatifs à la cible 16

La cible est dépassée. En moyenne, les frais d'administration et de gestion représentent, chaque année, 4 % des dépenses totales de MicroEntreprendre (organisation mère). Leur niveau est inférieur au pourcentage de 10 % attendu des organismes qui ne disposent pas d'infrastructures de recherche. Ces frais s'élèvent à 101 k$ comparativement à des dépenses annuelles moyennes de 2,26 M$. Pour sa part, la masse salariale (deux personnes) représente en moyenne 5 % des dépenses totales.

À titre d'information, les frais de coordination (salaires et frais liés à la coordination et aux études de faisabilité) du projet de création d'une plateforme de financement participatif (crowdfunding) confié par le Ministère à MicroEntreprendre représentent 20 % des dépenses totales (200 k$) de ce projet. MicroEntreprendre explique que ce pourcentage est lié à la nécessité de valider les besoins des acteurs régionaux, de susciter leur adhésion et de dresser en commun les contours du projet. Toutefois, à la suite d'une demande du Ministère, aucune dépense n'a été effectuée depuis février 2017. En ce qui concerne le projet de création d'un fonds national d'investissement, aucuns frais de coordination n'ont été imputés au budget initial de 50 k$. Le solde actuel de 25 k$ servira à financer les activités de la campagne de financement qui permettra de constituer le capital du futur fonds.

Constats relatifs à la cible 17

La cible est partiellement atteinte, car au 31 mars 2017, l'aide financière allouée par le Ministère n'avait pas été complètement utilisée selon les dispositions de la convention initiale. Sur l'aide totale de 6,3 M$, 9 % (soit 565 k$) ont été consacrés au fonctionnement de MicroEntreprendre et à la réalisation du projet de financement participatif. Le budget réservé au fonctionnement a été utilisé au complet (soit 140 k$ par année). Cependant, au 31 mars 2017, 80 % des fonds versés (soit 200 k$) pour le projet de financement participatif n'avaient pas été dépensés. Ceci étant dit, en juin 2017, le Ministère a autorisé MicroEntreprendre à utiliser 53 % de ces fonds afin d'élaborer une stratégie de notoriété et d'embaucher une personne affectée principalement à ce projet.

Le graphique 3.6 ci dessous présente la répartition de l'aide financière du Ministère selon les grands postes de dépenses du Réseau. Celle-ci a permis de couvrir 60 % des dépenses totales (10,6 M$) de MicroEntreprendre et de ses membres. Une proportion de 91 % de l'aide a été redistribuée aux membres, comme prévu dans la convention. Outre le soutien au fonctionnement des organismes (ex. : frais d'administration et de gestion, salaires et charges sociales), l'aide du Ministère sert à financer les services d'accompagnement offerts aux promoteurs d'entreprises. Par ailleurs, une part de 40 % des dépenses totales du Réseau est couverte grâce à des aides financières provenant d'autres partenaires et investisseurs.

Graphique 3.6 : Utilisation de l'aide financière du Ministère par rapport aux dépenses totales de MicroEntreprendre et de ses membres

Dépenses totales : 10 553 k$

Aide MESI : 6 304 k$

Sources : Requêtes d'information adressées à MicroEntreprendre et à ses organismes membres, MESI, juillet-septembre 2017.

Note : La somme de 6,3 M$ correspond à l'aide effectivement versée par le MESI comparativement à celle de 6,4 M$ (voir le graphique 1, page 3) qui constitue l'aide annoncée au départ.

Commentaires de l'évaluateur sur les résultats du critère 6 (Cibles 15 à 17)

Les résultats sont jugés satisfaisants, car une cible est dépassée, une est atteinte et une autre est partiellement atteinte. Chaque année, MicroEntreprendre met en œuvre de saines pratiques de gestion et maintient ses frais d'administration et de gestion à un niveau inférieur à la cible du Ministère. Toutefois, le Réseau n'a pas utilisé toute l'aide financière du Ministère conformément aux attentes de ce dernier. Si la majorité (91 %) de celle-ci a été redistribuée aux membres, ainsi que le stipule la convention, en revanche, 80 % de l'aide versée pour le projet de création d'une plateforme de financement participatif n'a pas été utilisée comme prévu. Par ailleurs, les frais de coordination de ce projet, qui atteignent 20 %, semblent élevés comparativement aux dépenses totales de 200 k$. En effet, si on les compare aux frais d'administration et de gestion attendus d'organismes comparables à MicroEntreprendre, ils sont deux fois plus élevés.

3.4 Modèle d'affaires et de gouvernance du réseau et la satisfaction de la clientèle

Les cibles

  1. Un conseil d'administration représentatif des acteurs du milieu de MicroEntreprendre.
  2. L'établissement de partenariats et de collaborations avec d'autres acteurs du milieu entrepreneurial québécois.
  3. Un taux de satisfaction d'au moins 75 % des promoteurs et des membres du Réseau.

Constats relatifs à la cible 18

La cible est atteinte. Avec huit membres, dont trois issus de hautes directions d'entreprises, le conseil d'administration (C. A.) de MicroEntreprendre est représentatif du milieu dans lequel le Réseau évolue. Quatre membres représentent les fonds d'emprunt et un autre les cercles d'emprunt. Chaque année, le C. A. se réunit en moyenne dix fois. Chacun des membres y siège depuis trois ans et aucun n'est rémunéré. Notons qu'un poste d'observateur a été occupé par un représentant du Ministère lors de chacune des années évaluées.

Graphique 3.7 : Composition du C. A. de MicroEntreprendre

Total : 8 membres

Source : Requête d'information adressée à MicroEntreprendre, MESI, juillet-septembre 2017.

Par ailleurs, le C. A. dispose d'un code de déontologie ainsi que de divers outils qui facilitent et encadrent les fonctions des administrateurs. Il existe un comité de gouvernance chargé, notamment, de promouvoir et d'appliquer le code d'éthique et de déontologie de MicroEntreprendre, de structurer l'évaluation de la performance du C. A. et d'agir à titre de comité de candidatures lors du recrutement des administrateurs. En moyenne, le comité de gouvernance se réunit deux fois par année et ses membres sont choisis soit après recommandation des administrateurs ou de la direction générale, soit à la suite d'une candidature spontanée.

Constats relatifs à la cible 19

La cible est dépassée. Chaque année, MicroEntreprendre et ses membres établissent en moyenne 479 partenariats et collaborations avec des acteurs du milieu entrepreneurial québécois. Les deux tiers de ces partenariats et collaborations sont conclus avec des organismes de soutien à l'entrepreneuriat (ex. : Futurpreneur Canada, Filaction, OSEntreprendre et PME MTL) et des OBNL (ex. : Carrefour International et Place aux jeunes en région). L'autre tiers est établi, notamment, avec des entreprises privées (ex. : Trigone, Couturiers du texte) et des institutions financières (ex. : Mouvement Desjardins et Caisse d'économie solidaire Desjardins). Les promoteurs sont principalement recommandés aux organismes membres par Futurpreneur Canada, Filaction, le Service d'aide aux jeunes entrepreneurs (SAJE), les chambres de commerce, SPHERE-Québec (Soutien à la personne handicapée en route vers l'emploi) et le Mouvement Desjardins.

Graphique 3.8 : Partenariats et collaborations établis au sein du milieu entrepreneurial

Moyenne annuelle de 479 partenariats et collaborations :

Sources : Requêtes d'information adressées à MicroEntreprendre et à ses organismes membres, MESI, juillet-septembre 2017.

Constats relatifs à la cible 20

La cible est dépassée. De manière générale, tous les membres (13/13) et les promoteurs (100 %) sont satisfaits des services reçus. La satisfaction des membres a été mesurée par rapport aux services reçus de MicroEntreprendre, tandis que celle des promoteurs l'a été à l'égard des services fournis par les membres.

De onze à treize membres (sur un total de treize) ont exprimé leur satisfaction par rapport à neuf éléments relatifs aux services de MicroEntreprendre. Parmi ces éléments, on peut noter :

En ce qui concerne les promoteurs, ils montrent un niveau de satisfaction de 92 % à 100 % par rapport aux cinq éléments relatifs aux services fournis par les membres, soit :

Commentaires de l'évaluateur sur les résultats du critère 7 (Cibles 18 à 20)

Les résultats sont jugés très satisfaisants, car deux cibles sont dépassées et l'autre est atteinte. Le conseil d'administration de MicroEntreprendre, composé de membres de directions d'entreprises et de représentants des organismes membres, est représentatif du milieu dans lequel évolue le Réseau. De plus, ce dernier entretient des partenariats et des collaborations avec des centaines d'organisations actives dans le milieu entrepreneurial québécois. Enfin, l'ensemble des membres se disent satisfaits des services reçus de MicroEntreprendre. Il en est de même pour les promoteurs à l'égard des services fournis par les membres.

Chapitre 4 : Les effets de MicroEntreprendre

4.1 Les effets sur le dynamisme entrepreneurial

Les cibles

  1. Un taux de survie après cinq ans des entreprises soutenues comparable (± 5 %) à celui mesuré pour la période 2011-2014 (74 %).
  2. Une illustration des effets du Réseau par des cas à succès d'entreprises soutenues.

Constats relatifs à la cible 21

La cible est partiellement atteinte. Le taux moyen de survie après cinq ans des entreprises soutenues par les membres est de 67 %. Il est en diminution par rapport au taux de 74 % mesuré pour la période 2011-2014. Les organismes estiment que le maintien d'un accompagnement personnalisé, la flexibilité des échéances de remboursement et le suivi effectué permettent d'avoir un taux supérieur à celui de l'ensemble des entreprises au Québec (soit 42,1 %; voir les constats relatifs à la cible 1). Selon eux, la baisse relative du taux de survie après cinq ans comparativement aux années précédentes s'expliquerait par une conjoncture économique plus difficile, notamment pour le commerce de détail.

Graphique 4.1 : Taux moyen de survie après cinq ans des entreprises soutenues par les membres

Taux moyen total : 67 %

Source : Requête d'information adressée aux organismes membres, MESI, juillet-septembre 2017.

Constats relatifs à la cible 22

La cible est atteinte. MicroEntreprendre a présenté trois cas à succès de projets d'entreprise qui répondent aux attentes du Ministère :

Commentaires de l'évaluateur sur les résultats du critère 8 (Cibles 21 à 22)

Les résultats sont jugés en partie satisfaisants, car une cible est atteinte et l'autre, partiellement atteinte. MicroEntreprendre a illustré ses effets sur le dynamisme des entreprises en présentant trois cas à succès de promoteurs soutenus qui ont pu démarrer et faire croître leurs activités. Toutefois, le taux de survie après cinq ans des entreprises soutenues a diminué comparativement à la période 2011-2014, bien qu'il reste supérieur à celui de l'ensemble des entreprises au Québec.

4.2 Retombée socioéconomiques

Les cibles

  1. La contribution du Réseau à l'emploi et à la création de richesse au Québec.
  2. Une majorité de promoteurs et de membres reconnaissant des retombées positives du Réseau.

Constats relatifs aux cibles 23 et 24

Graphique 4.2 : Retombées socioéconomiques de MicroEntreprendre

Sources : Sondages et requêtes d'information aux membres et sondage auprès des promoteurs, MESI, juillet-octobre 2017.

Les cibles 23 et 24 sont atteintes.

Commentaires de l'évaluateur sur les résultats du critère 9 (Cibles 23 à 24)

Les résultats sont jugés satisfaisants, car les deux cibles sont atteintes. Au total, 2 649 emplois ont été créés et maintenus dans les entreprises soutenues et 18,5 M$ de richesse ont été générés au Québec. De plus, les promoteurs et les membres confirment que le Réseau contribue aux retombées positives attendues par le Ministère.

Chapitre 5 : Les conclusions de l'évaluation

5.1 Les principaux constats

Principaux résultats de MicroEntreprendre – Degré d'atteinte des résultats (Du 1er avril 2013 au 31 mars 2017)

La pertinence du financement de MicroEntreprendre
Critère 1 : La persistance du besoin auquel répond l'aide financière du Ministère : Cible dépassée
Critère 2 : La cohérence avec la mission et les priorités du Ministère : Cible dépassée
Critère 3 : L'efficience du modèle d'intervention du Ministère : Cible dépassée
L'efficacité de MicroEntreprendre
Critère 4 : Le degré d'atteinte des résultats visés en matière de prestation de services : Cible partiellement atteinte
Critère 5 : Le degré d'atteinte des résultats visés en matière de financement : Cible atteinte
Critère 6 : Les pratiques de gestion du Réseau : Cible atteinte
Critère 7 : Le modèle d'affaires et de gouvernance du Réseau et la satisfaction de la clientèle : Cible dépassée
Les effets de MicroEntreprendre
Critère 8 : Les effets sur le dynamisme entrepreneurial : Cible partiellement atteinte
Critère 9 : Les retombées socioéconomiques : Cible atteinte

5.2 Les réponses aux questions de l'évaluation

Les constats effectués tout au long du rapport permettent de répondre aux trois questions ci dessous.

  1. Le Réseau répond-il à des besoins?
    Le Réseau répond à des besoins, notamment parce qu'il existe un intérêt pour ses activités et ses services de la part de la clientèle visée et des acteurs socioéconomiques. De plus, les difficultés entrepreneuriales qui motivent le soutien gouvernemental sont encore d'actualité. Enfin, le modèle d'intervention s'avère efficient, d'autant plus que les personnes sondées confirment l'utilité de MicroEntreprendre et la complémentarité de ses membres et d'autres organismes au Québec.
  2. Le Réseau est-il efficace dans ses activités?
    Le Réseau est efficace dans son fonctionnement, notamment parce que la prestation de services attendue de sa part est effectivement exécutée, que ce soit en matière de sensibilisation, d'accompagnement ou de financement. En outre, il utilise de saines pratiques de gestion et son modèle d'affaires et de gouvernance se révèle efficace dans l'accomplissement de sa mission. Enfin, tous les membres et les promoteurs sondés se déclarent satisfaits des services reçus. Toutefois, le niveau de réponse aux attentes particulières du Ministère est en deçà de la cible de 90 %. En effet, bien qu'il ait mis en œuvre plusieurs activités, MicroEntreprendre n'a pas satisfait la moitié de ces attentes. De plus, si l'aide au fonctionnement est utilisée conformément aux attentes, une part de 80 % de l'aide consacrée au projet de création d'une plateforme de financement participatif n'avait pas servi au 31 mars 2017.
  3. Les effets sont-ils suffisamment probants?
    Les effets du Réseau sont suffisamment probants. Par exemple, la majorité des personnes sondées confirme que le Réseau contribue aux retombées positives attendues. De plus, on note une création de richesse au Québec estimée à 18,5 M$. Si le taux moyen de survie après cinq ans des entreprises soutenues (67 %) est inférieur à la cible, il demeure cependant supérieur à celui de l'ensemble des entreprises au Québec (42,1 %).

5.3 L'apprécition générale des résultats

L'évaluation de l'atteinte des cibles de résultats aboutit à un pointage de 78 sur 100 points. Les résultats de MicroEntreprendre sont jugés satisfaisants.

La pertinence de l'aide financière accordée au Réseau est évaluée à 31,82 sur 35 points. Les résultats aux trois critères sont probants, en particulier en ce qui concerne le critère 3.

L'efficacité de MicroEntreprendre est évaluée à 24,89 sur 35 points. Le Réseau obtient de meilleurs résultats aux critères 5 et 7, alors que des améliorations sont nécessaires aux critères 4 et 6.

Les effets de MicroEntreprendre sont évalués à 21,29 sur 30 points. C'est pour le critère 9 que les résultats sont les plus marquants.

Plus de détails sur le calcul du score sont présentés au tableau de la page suivante.

5.4 Les éléments à suivre

De manière générale, les résultats de MicroEntreprendre sont satisfaisants et même très satisfaisants pour quatre des neuf critères d'évaluation. Dans la perspective du suivi des résultats du Réseau ainsi que du renouvellement de la convention d'aide financière, dont l'échéance est le 31 mars 2018, une attention particulière devra être portée aux éléments suivants.

  1. Les résultats liés aux attentes particulières du Ministère
    Les constats effectués aux cibles 9, 16 et 17 suggèrent que MicroEntreprendre devra poursuivre ses efforts visant à créer un fonds national d'investissement, conformément aux objectifs du Ministère. Il en est de même en ce qui concerne le projet de mise en place d'une plateforme de financement participatif (crowdfunding). De plus, le Réseau devra porter attention à la part des frais de coordination dans les dépenses totales de ces projets. Enfin, MicroEntreprendre devra veiller à utiliser les fonds alloués aux projets selon les dispositions des ententes conclues avec le Ministère.
  2. Le taux moyen de survie après cinq ans des entreprises soutenues
    En lien avec les constats relatifs aux cibles 20 et 21, MicroEntreprendre devra poursuivre ses efforts en matière de suivi des projets des promoteurs. Par exemple, ce suivi pourrait être renforcé pour les projets qui s'inscrivent dans des secteurs d'activité traversant une conjoncture économique difficile.

5.5 Le tableau de pointage des résultats

Le tableau ci dessous présente les détails du calcul du score sur 100 points attribué à MicroEntreprendre au terme de l'évaluation de ses résultats.

Évaluation des résultats de MicroEntreprendre – Pointage final des résultats sur 100

La pertinence du financement de MicroEntreprendre
  Score obtenu Maximum possible
Critère 1 La persistance du besoin auquel répond l'aide financière du Ministère. 10,24 11,67
Critère 2 La cohérence avec la mission et les priorités du Ministère. 10,50 11,67
Critère 3 L'efficience du modèle d'intervention du Ministère. 11,08 11,67
Sous-total pertinence (sur 35 points) 31,82 35,00

L'efficacité de MicroEntreprendre
  Score obtenu Maximum possible
Critère 4 Le degré d'atteinte des résultats visés en matière de prestation de services. 4,67 8,75
Critère 5 Le degré d'atteinte des résultats visés en matière de financement. 6,70 8,75
Critère 6 Les pratiques de gestion du Réseau. 6,13 8,75
Critère 7 Le modèle d'affaires et de gouvernance du Réseau et la satisfaction de la clientèle. 7,39 8,75
Sous-total efficacité (sur 35 points) 24,89 35,00

Les effets de MicroEntreprendre
  Score obtenu Maximum possible
Critère 8 Les effets sur le dynamisme entrepreneurial. 9,29 15,00
Critère 9 Les retombées socioéconomiques. 12,00 15,00
Sous-total effets (sur 30 points) 21,29 30,00
Total sur 100 78,00 100,00

Total de l'évaluation de MicroEntreprendre
Score obtenu Maximum possible
78,00 100,00

Annexe 1 : Compléments méthodologiques

1.A Modèle logique

Le tableau ci-dessous illustre la logique de l'intervention gouvernementale en démontrant la cohérence des liens entre les objectifs de l'aide accordée et les résultats attendus.

Les objectifs de l'intervention et les activités soutenues par MicroEntreprendre

  1. Raison d'être
    La volonté de soutenir et de développer l'entrepreneuriat auprès de promoteurs de projets d'entreprise qui rencontrent des obstacles dans l'accès aux sources traditionnelles de financement
  2. Cibles de l'intervention et leur objectif
  3. Nature de l'intervention
    Aide financière du MESI sous la forme d'une contribution non remboursable
  4. Intrants
    Du 1er avril 2014 au 31 mars 2017, aide financière totale de 6,4 M$ accordée par le MESI pour la réalisation des activités de MicroEntreprendre et de ses membres
  5. Activités
    Financement
    Dynamisme entrepreneurial

Les résultats attendus de MicroEntreprendre

  1. Extrants
  2. Effets

Les autres retombées de MicroEntreprendre

  1. Retombées
    Les autres retombées de MicroEntreprendre

1.B Méthode d'appréciation des résultats

Pour chacun des critères, la comparaison des résultats obtenus et des cibles permet d'évaluer les résultats selon l'une des quatre appréciations qualitatives présentées au tableau A.1. Après évaluation de chacun des critères, un pointage sur 100 est attribué à l'ensemble des résultats de la manière suivante :

Tableau A.1 : Échelle d'appréciation des résultats
Appréciation qualitative Intervalle
Résultats très satisfaisants 90 - 100
Résultats satisfaisants 70 - 89
Résultats partiellement satisfaisants 50 - 69
Résultats insatisfaisants 0 - 49

Tableau A.2 : Pondération des éléments à évaluer
Éléments à évaluer Poids en pourcentage
La pertinence de l'aide financière 35
L'efficacité de MicroEntreprendre 35
Les effets de MicroEntreprendre 30

Le score final sur 100 est la somme des scores obtenus pour chacun des trois éléments évalués. Les scores de chaque élément évalué sont obtenus selon l'expression suivante :

Chacun des trois volets évalués est pondéré selon les pourcentages présentés dans les tableaux ci-dessous.

1.C Sources de données

Les sources de données utilisées dans la présente évaluation sont les suivantes :

Sur une population joignable de 1 960 promoteurs, le taux de réponse s'établit à 68 %. En ce qui concerne les organismes membres de MicroEntreprendre, 13 sur un total de 15 ont répondu au sondage.

Tableau A3 : Rendement des sondages téléphoniques
Population Population initiale Population joignable* Nombre de répondants Taux de réponse Marge d'erreur
* La population joignable exclut les numéros non valides et sans service, ceux des entreprises fermées, les doublons et les numéros hors échantillon.
** Le calcul de la marge d'erreur n'est pas pertinent pour une si petite population.
Promoteurs 2 009 1 960 1 326 68 % Plus ou moins 1,5 %
Échantillonnage 1 098 - 628 57 % Plus ou moins 2,6 %
Recensement 911 - 628 77 % Plus ou moins 1,8 %
Membres 15 15 13 87 % -- %**

Voici la répartition des promoteurs qui ont répondu au sondage selon leur genre, leur origine et leur classe d'âge au moment où ils ont commencé à recevoir des services de la part des membres de MicroEntreprendre.

Graphique A1 : Répartition des répondants selon le genre, l'origine et la classe d'âge (n = 1 326)

Source : Sondage auprès des promoteurs soutenus par les membres de MicroEntreprendre, MESI, juillet-octobre 2017.

Le graphique A2 présente, à gauche, les stades où se trouvaient les projets des entrepreneurs au moment où ils ont commencé à recevoir des services de la part des organismes membres. À droite, il indique le statut des projets au moment où le sondage a été mené.

Graphique A2 : Stade du projet entrepreneurial au début des services de l'organisme et statut actuel (n = 1 326)

Stade du projet entrepreneurial au début des services

Statut actuel du projet entrepreneurial

Source : Sondage auprès des promoteurs soutenus par les membres de MicroEntreprendre, MESI, juillet-octobre 2017.

La majorité des promoteurs sondés a sollicité les membres de MicroEntreprendre pour obtenir de l'accompagnement en matière de montage de projet (72 %), de gestion d'entreprise (58 %) et d'acquisition du savoir être entrepreneurial (52 %).

Graphique A3 : Principales raisons du recours aux services des membres (n = 1 326)

Source : Sondage auprès des promoteurs soutenus par les membres de MicroEntreprendre, MESI, juillet-octobre 2017.

Le tableau ci dessous présente les membres de MicroEntreprendre selon leur type.

Tableau A4 : Liste des organismes membres du réseau MicroEntreprendre au 31 mars 2017
Organismes membres Type
Microcrédit KRTB Fonds
Réseau Accès crédit (RAC) Fonds
Fonds d'emprunt Québec (FEQ) Fonds
Micro-crédit Chaudière-Appalaches (MCCA) Fonds
Accès micro-crédit Gaspésie (AMCG) Fonds
Fonds communautaire d'accès au micro-crédit (FCAMC) Fonds
Société communautaire lavalloise d'emprunt (SOCLE) Fonds
Association communautaire d'emprunt de la Rive-Sud (ACERS) Fonds
Fonds Émergence Estrie (FEE) Cercle
Cercles d'emprunt d'Option femmes emploi (OFE) Cercle
Cercles d'emprunt de Charlevoix (CEC) Cercle
Cercles d'entraide Rive-Sud (CAERS) Cercle
Fonds d'emprunt des Laurentides (FEL) Hybride
Fonds communautaire d'emprunt de la Mauricie (FCEM) Hybride
Fonds d'entraide communautaire (FEC) Hybride
Association communautaire d'emprunt de Montréal (ACEM) Hybride

1.D Cartographie de la clientèle des organismes membres

En moyenne, chaque année, 3 186 promoteurs soutenus sont répertoriés par les membres de MicroEntreprendre. Voici la cartographie de cette clientèle.

Annexe 1 : Compléments méthodologiques

Tableau A5 (cible 4) : Comparaison entre la mission et les priorités du Ministère ainsi que les objectifs et les résultats du Réseau
Ministère MicroEntreprendre
Mission
  • Soutenir la croissance des entreprises, l'entrepreneuriat, la science, l'innovation ainsi que l'exportation et l'investissement.
  • Coordonner l'élaboration et la mise en œuvre de la Stratégie numérique.
  • Conseiller le gouvernement en vue de favoriser le développement économique de toutes les régions du Québec.
Objectifs
  • Favoriser le regroupement des OBNL du secteur du microcrédit ou d'autres formes d'accès au crédit au profit des entrepreneurs visés.
  • Favoriser la consolidation des OBNL de microcrédit dans le but de mieux servir les populations visées.
  • Favoriser la concertation des membres du Réseau et promouvoir leurs intérêts auprès des divers intervenants.
  • Favoriser la recherche, l'évaluation et le partage d'expérience et de ressources entre les membres du Réseau.
  • Développer, faire connaître et reconnaître les pratiques et l'expertise des organismes de microcrédit au Québec.
Principales priorités
  • Entrepreneuriat individuel et collectif.
  • Développement économique et projets d'investissements majeurs.
  • Recherche, science, technologie et innovation.
  • Accompagnement conseil et soutien au développement des affaires des entreprises.
Résultats
  • Mobilisation de l'épargne et du capital.
  • Soutien technique et accompagnement.
  • Financement de projets.
  • Sensibilisation et concertation.

Tableau A6 (cible 5) : Moyenne annuelle de clients des membres de MicroEntreprendre
  Information / Sensibilisation Accompagnement Total
Sources : Requêtes d'information adressées aux organismes membres, MESI, juillet-août 2017.
Fonds 1 509 1 054 2 563
Cercles 759 260 1 018
Hybrides 454 407 861
Total 2 722 1 720 4 442

Tableau A7 (cible 6) : Effet de levier de l'aide financière du Ministère (en k$)
  2015-2017
Sources : Requêtes d'information adressées aux organismes membres, MESI, juillet-août 2017.
Aide financière du Ministère (a) 6 304
Autres aides financières publiques (b) 431
Capitalisation amassée durant la période (c) 1 266
Apports externes dans les projets financés (d) 20 910
Autres revenus (e) 4 241
Effet de levier (b + c + d + e) / a 4,26

Tableau A8 (cible 16) : Part des frais d'administration et de gestion dans les dépenses totales de MicroEntreprendre (en milliers de dollars)
  Moyenne / année
Source : Requêtes d'information adressées aux organismes membres, MESI, juillet-septembre 2017.
Frais d'administration et de gestion 101
Salaires et avantages sociaux de la haute direction 116
Salaires et avantages sociaux des autres employés 9
Autres dépenses 2 046
Dépenses totales 2 272
Part des frais d'administration et de gestion 4 %

Annexe 2 : Compléments d'information

Tableau A9 (cible 2 et 20) : Proportion de promoteurs (en pourcentage) qui ont reçu les mêmes services ailleurs, qui ont été recommandés par une autre organisation, qui estiment l'organisme membre utile, qui en sont satisfaits et qui le recommanderaient à une autre personne (par organisme membre)
  Mêmes services reçus ailleurs Recommandé par une autre org. Utilité Satisfaction Recommandation éventuelle
Source : Sondage auprès des promoteurs clients des organismes membres, MESI, juillet-octobre 2017.
Note : Les nombres entre parenthèses représentent le nombre de répondants au sondage selon l'organisme membre.
ACEM (149) 0 0 100 100 97
ACERS (75) 0 3 100 100 92
AMCG (26) 0 0 100 100 96
CEC (109) 4 5 99 100 95
CAERS (177) 5 5 99 99 97
FCAMC (76) 8 8 100 100 97
FCEM (85) 0 0 100 100 98
FEC (42) 0 0 100 100 93
FEL (86) 0 0 100 100 93
FEQ (193) 0 0 100 100 98
FEE (13) 8 15 100 100 100
MCCA (44) 14 11 98 98 98
Microcrédit KRTB (24) 4 8 100 100 96
OFE (106) 0 0 100 100 97
RAC (46) 0 0 100 100 96
SOCLE (75) 0 0 100 100 99

Annexe 3 : Notes méthodologiques relatives à l'analyse avantages-coûts

L'analyse avantages-coûts est réalisée du point de vue de la société dans son ensemble (ou du contribuable). Elle vise à quantifier sur une même base monétaire (le dollar) les retombées (ou avantages) économiques attribuables aux activités et aux projets du réseau MicroEntreprendre et les coûts économiques des aides financières gouvernementales que celui-ci a reçues du 1er avril 2014 au 31 mars 2017.

Le financement accordé aux organismes est jugé efficient lorsque les retombées économiques sont supérieures aux coûts consentis pour les obtenir. Les composantes de l'analyse sont détaillées ci-dessous.

Les retombées économiques, qui regroupent :

Ces éléments sont considérés comme étant des estimateurs (proxy) adéquats du surplus du consommateur.

Les coûts économiques qui regroupent :

Les résultats de l'analyse avantages-coûts

Le tableau ci-dessous récapitule les résultats de l'analyse avantages-coûts. La dépense publique de 9,8 M$ versée au Réseau a généré des retombées économiques de 28,3 M$, ce qui donne une valeur actuelle nette positive de 18,5 M$ et un ratio de rendement de 2,88. Ce ratio correspond à un rendement annualisé de 63 %, obtenu à l'aide de l'équation suivante : ([retombées − coûts] / coûts) / années évaluées ou ([28 293 − 9 832] / 9 832) / 3.

Rendement de la dépense publique allouée au réseau MicroEntreprendre (en milliers de dollars, du 1er avril 2014 au 31 mars 2017)

Retombées économiques du soutien à MicroEntreprendre
Retombées économiques directes
  Total (en milliers de dollars)
Revenus privés 4 241
Capitalisation amassée pour le financement d'entreprises 1 266
Autres apports aux projets financés par les organismes 20 910
Sous-total des retombées économiques directes 26 416

Retombées économiques indirectes
  Total (en milliers de dollars)
Part du chiffre d'affaires des entreprises attribuable aux services reçus des membres 4 059
Sous-total des retombées économiques indirectes 4 059

Total des retombées économiques (dollars nominaux): 30 475 k$

Total des retombées économiques actualisées (année de référence 2015): 28 293 k$


Coûts économiques du soutien à MicroEntreprendre
Subventions publiques
  Total (en milliers de dollars)
Aide financière du MESI 6 304
Autres aides financières publiques 431
Coût d'opportunité lié aux subventions publiques (inefficacité de la taxation) 3 727
Total des coûts économiques (en dollars nominaux) 10 462
Total des coûts économiques actualisés (année de référence 2015) 9 832

Sources : Requêtes d'information adressées aux membres et sondages auprès des promoteurs, MESI, juillet-octobre 2017.

L'analyse de sensibilité

Le degré de confiance des résultats de l'analyse avantages-coûts est de 100 %, ce qui suggère que l'analyse est prudente et indique des résultats minimaux. Ce degré de confiance a été vérifié à l'aide d'une analyse de sensibilité basée sur la méthode de Monte-Carlo et réalisée au moyen du logiciel @RISK. Le résultat est présenté ci dessous :

L'analyse de sensibilité indique que les probabilités d'un ratio de rendement inférieur à 1 sont nulles. Lorsque l'on fait varier les paramètres de l'analyse jugés incertains, les valeurs du ratio de rendement potentiel vont de 2 au minimum à 3,67 au maximum, avec une valeur moyenne de 2,85. Ces résultats découlent de 1 000 itérations.

Les paramètres de sensibilité considérés sont les suivants :

Les limites de l'analyse

L'analyse comporte les limites suivantes :

Notes et références

Note 1. STATISTIQUE CANADA, tableaux CANSIM 527-0007 et 051-0001, Programme d'analyse longitudinale de l'emploi (PALE) et Estimations de la population.

Note 2. GLOBAL ENTREPRENEURSHIP MONITOR, Situation de l'activité entrepreneuriale québécoise, éditions 2013 à 2016.

Note 3. RÉSEAU M (Fondation de l'entrepreneurship), Croissance et internationalisations : les quatre profils de l'entrepreneur québécois sous la loupe. Indice entrepreneurial québécois 2016 du Réseau M, [En ligne],s 2016. [https://www.reseaum.com/documents/20182/64353/IEQ2016_complet_FINAL_161026.pdf/a7288aa5-9d16-4586-93f8-909c4ba01f24] (Consulté en août 2017).